Les poutres en béton armé ne sont pas seulement décoratives.

Les poutres en béton armé sont importantes pour la structure des bâtiments car elles offrent un soutien solide et résistant aux charges. Sectionner une poutre peut avoir des conséquences importantes et potentiellement dangereuses pour la structure de l’édifice. Vous pouvez retrouver à la fin de cet article sur le site de l’AQC les mauvaises pratiques.

Le fonctionnement de différents types de poutres

Poutre reposant librement sur 2 appuis :
La poutre s’incurve vers le bas en partie centrale sous l’effet de son propre poids et des charges appliquées. La partie inférieure de la poutre s’allonge ; elle est soumise à un effort de traction. La partie supérieure de la poutre se raccourcit, elle est donc soumise à une compression. Lorsqu’on augmente les charges sur la poutre, les déformations s’accentuent, de même que les tractions dans la partie inférieure et les compressions dans la partie supérieure.

Poutre encastrée à une extrémité, l’autre extrémité libre ne reposant sur aucun appui :
La poutre est en console. La fibre supérieure est tendue, la fibre inférieure est comprimée.

Poutre encastrée à ses 2 extrémités :
A proximité des encastrements la partie inférieure est comprimée, la partie supérieure tendue. Dans la zone centrale la partie supérieure est comprimée la partie inférieure tendue.

Poutre encastrée à une extrémité et reposant librement sur un appui à l’autre extrémité :
La partie inférieure de la zone proche de l’encastrement est comprimée, elle est tendue dans le reste de la poutre.

Poutre reposant sur plusieurs appuis intermédiaires (poutre continue) :
Les zones tendues et comprimées se répartissent le long de la poutre. Partie supérieure tendue au niveau des appuis intermédiaires et comprimée entre les appuis.

Les jonctions par clavetage ? Les jonctions mal traitées par clavetage peuvent aussi créer des désordres (fiche pathologique des désordres sur ossatures en éléments préfabriqués en béton armé ou précontraint).

La clavetage Késako ? Les poutres sont maintenues en place par le coulage de jonctions appelées nœuds de poutres, qui assurent la liaison entre la structure et les poutres. Pour des raisons de stabilité pendant la pose, il est toujours recommandé de claveter les poutres avant de mettre en œuvre les planchers.

Pour réaliser correctement des ouvrages en béton armé, il est primordial de disposer d’un plan de ferraillage et de coffrage. Les armatures sont sélectionnées en se basant sur les calculs fournis par l’ingénieur, et les détails proposés dans le plan permettent une mise en place efficace du ferraillage choisi.

Ressources utilisées pour l’écriture de cet article :

Sectionnement d’une poutre en béton armé
Découpe d’une poutre béton armé soutenant un plancher en RDC
Absence de clavetage sur structure béton
Notions de dimensionnement du béton armé : les poutres

Vous avez besoin d’un logiciel ou d’une assistance en dessin technique ?

Visitez notre site internet

Ce site nécessite l\'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience.  En savoir plus